!!! Chuck Novice Team !!!
N'hésitez pas à vous connecter pour bénéficier de toute les possibilités du forum...

Une inscription ne coute rien ;-)

Le Staff de la Chuck Novice Team


Forum d'airsoft de liege, inscription aux parties
 
AccueilFAQConnexionS'enregistrer
Notre mission
Aimez notre Page Facebook
Texte descriptif menant au lien
Sponsors
Texte descriptif menant au lien
Information
Texte descriptif menant au lien
Annuaire de Team avec Organisation
Texte descriptif menant au lien

Texte descriptif menant au lien

Texte descriptif menant au lien

Texte descriptif menant au lien
Texte descriptif menant au lien
Texte descriptif menant au lien

Partagez | 
 

 Aube Rouge - The Unit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scrof'
Admin
avatar

Date d'inscription : 22/04/2011
Age : 33

MessageSujet: Aube Rouge - The Unit   Sam 23 Mai 2015 - 9:58

Journal de campagne – Opération « Aube Rouge » – Phase 1

***********************************************************************************************

Dimanche 17 Mai 1965
Région de Villstad

Cela fait maintenant plusieurs mois qu'un détachement de la 37e division d'infanterie russe a établi ses quartiers dans le secteur de la forêt de Tillheim. Sous le commandement du général Bogdan Soudoplatov, plusieurs fois décoré lors de la Grande Guerre Patriotique, cette petite vingtaine d'hommes a pour mission de contrôler ce lieu de passage stratégique, encore occupé par des civils allemands qui n'ont pas renoncé à vivre sur la terre de leur enfance malgré la guerre qui rythme leur vie depuis plus de 20 ans. 

Cette implantation russe, plus ou moins calme jusqu'alors, a connu aujourd'hui un bouleversement inattendu. Des troupes d'une compagnie avancée de la 4e division d'infanterie américaine, menée par le général Gibson et rattachée à la 3e armée de feu le général Patton, ont en effet approchés les environs et établi un premier poste avancé à proximité immédiate des positions soviétiques. La surprise passée, les deux camps se sont rapidement mobilisés pour réduire l'influence de leur adversaire et tenter d'assurer leurs positions, en attendant des renforts nécessaires pour éliminer définitivement l’opposition. 

Cette remise en cause de l'hégémonie russe sur la forêt a également eu un effet déclencheur parmi les villageois. Ceux-ci, frustrés par la présence communiste à deux pas de leurs maisons, n'attendaient qu'un signe pour entamer des actions visant à retrouver leur souveraineté. Le souvenir d'une Allemagne puissante n'est pas si lointain. 

Les premiers contacts ont eu lieu aux environs de 10h30, aux abords du village. D'abord de simples escarmouches du fait de patrouilles de reconnaissance, les affrontements ont rapidement pris de l'ampleur, Soudoplatov ayant mis un point d'honneur à garder le contrôle total du bourg, clé vers les casernements russes. 

Alors que les troupes américaines se déployèrent autour de la zone dite d'Hamburger Hill, un membre de la résistance allemande ouvrit le feu sur une patrouille soviétique au nord du secteur. Les rapports des troupes russes font état d'un blessé sérieux dans leur rang lors de l'affrontement, tandis que le rebelle, acculé, n'eut d'autre choix que de se replier vers les positions des américains, qui le cueillirent comme un fruit mûr. Gibson a cependant rapidement compris l'intérêt de se faire un allié d'un civil connaissant les environs comme sa poche, et le relâcha immédiatement en preuve de bonne volonté.

Initialement mises sous pression par les troupes de Soudoplatov, celles de Gibson parvinrent peu à peu à desserrer l'étau rouge. La défense de la colline s'organisa, les patrouilles avancèrent jusqu'aux environs du village et un point d'honneur fut mis à la récupération systématique des prisonniers. Le mot d'ordre américain est clair : peu importe la résistance rencontrée, personne ne doit être laissé derrière ! Les instructions de Gibsonfurent respectées à la lettre, à l'image du soldat Will Grant qui ne libérera pas moins de 6 de ses camarades emprisonnés durant la journée. 

Soutenant l'élan US vers le village, le membre de la résistance fut mis à contribution par Gibson pour servir d'éclaireur de l'objectif, où ses aller-et-venues répétés ne sont plus qu'à peine remarquées par l'occupant. Après quelques passages visant à reconnaître les positions de défense russes, l'armée américaine décida d'accorder toute sa confiance au résistant local en l'armant avec la consigne de liquider un maximum de sentinelles ennemies en préparation de l'assaut prévu sur le bourg. Cette tentative d'action infiltrée prit une tournure inattendue quand, tombant sur une patrouille soviétique plus zélée qu'à l'accoutumée, le commissaire politique local s'avança vers le civil avec la ferme intention de le mettre sous les verrous en prévention d'un quelconque sabotage. Mis en joue par 2 gardes et sommé de suivre la patrouille, l'éclaireur allemand n'eut d'autre choix que de sortir l'réplique fournie par ses alliés afin de prendre son plus proche assaillant - le commissaire en personne - en otage. D'abord hésitants quant à la conduite à tenir, les troupes de Soudoplatov reprirent rapidement l'initiative. La fusillade qui suivit blessa grièvement le commissaire, abattu par ses propres hommes soucieux de ne pas le voir tomber dans les mains ennemies, le rebelle allemand, ainsi qu'un soldat soviétique et deux Américains accourus en renfort. 

Le regain de combativité américaine se verra ensuite cruellement dégonflé par une action commando surprenante de la section du soldat Anatoli Pachaovitch, qui parvint à se glisser jusqu'au cœur du QG américain pour capturer Gibson lui-même et le ramener jusqu'aux lignes soviétiques afin d'y être vigoureusement interrogé. Privés de leur commandement, les hommes de la 4e division n'auront d'autre choix que de s'organiser tant bien que mal pour libérer le général. A cette occasion, la résistance allemande assista le soldat James Davis dans une tentative désespérée d'assaut des quartiers russes, qui se soldera par la capture des deux assaillants. 

Remis entre les mains du commissaire politique Piotr Novaïev qu'il avait déjà pu croiser, connu pour ses méthodes peu amènes et sur lequel circulent d'obscures rumeurs de disparition soudaine de prisonniers, le résistant identifié comme Gunther Schmidt fut rééduqué politiquement jusqu'à son adoption - réelle ou forcée - des idéaux communistes. Les informations récupérées semblent indiquer que cette rééducation fut un succès puisqu'il est fait état de quelque pas de danses de Schmidt sur l'air de la Kalinka en signe d'allégeance, au moins temporaire, à l'armée rouge. Si les spéculations vont bon train quant à la réalité de l'allégeance en question, il est confirmé que Schmidt fut laissé vivant et encouragé à aider les troupes russes de la zone. 

La lutte entre les deux détachements a persisté pendant la plus grande partie de la journée, entrecoupée de capture de prisonniers, y compris celle du général Soudoplatov lors d'un assaut massif de la colline américaine. Ayant récupéré une mitrailleuse lourde et son trépied, les forces de la 4e division ont pu renforcer leur positions, effort nécessaire alors que la pression ennemie se faisait de nouveau plus pressante et tandis que des éléments russes isolés maraudaient sur leurs arrières à la recherche de matériel et d'explosifs fourni par la résistance. 

Solidement accrochés au village bordant leurs quartiers, les soviétiques gardèrent le périmètre verrouillé durant la majorité de la journée, forçant les américains à une lutte de guérilla permanente. Etant parvenus à mettre la main sur des explosifs locaux, la section du soldat Steve Hawkins et de son artificier Adrian Shephard se glissa au cœur des lignes ennemies et détruisit le stock de munitions russes, limitant ainsi la puissance de feu de leurs adversaires et les forçant à une opération de réapprovisionnement menée notamment à bien par le soldat Achillov Morkarev

Fort de ce succès tactique, le général Gibson demanda et obtint l'assistance d'un char Sherman détaché de la 12e division blindée américaine stationnée dans la région. Le char et son équipage, composé du tireur John Smith, du pilote James Davis et d'un 3e membre non identifié mais sur lequel les spéculations sont nombreuses concernant un membre présumé de la résistance allemande, ancien pilote de panzer II, ont balayé les défenses russes du village pour effectuer durant de longues minutes un véritable blocus du QG du général Soudoplatov. Subissant des tirs nourris de plusieurs directions, le blindé pu compter sur l'assistance du soldat Jimmy Patterson pour couvrir ses arrières, au grand dam des troupes rouges qui eurent beaucoup de mal à flanquer efficacement le Sherman. 

Assiégés mais pas vaincus, les soviétiques se réorganisèrent pour détruire l'obstacle. Déjà passablement endommagé par l'affrontement, le déploiement d’un fumigène força le véhicule à effectuer une manœuvre de retraite, découvrant ses arrières au sniper Bozoovitch Dragunovik qui en profita pour sonner le glas de la folle cavalcade du blindé américain, dont la fuite des occupants fut arrêtée net par des tirs du soldat Nikita Stakhanov, en embuscade à proximité. 

La carcasse encore fumante du Sherman marqua le déclin progressif de l'intensité des combats, chaque camp commençant à compter ses pertes et à panser ses plaies. Les observateurs font état d'un arrêt complet des opérations peu après 15h30 et d'une retraite généralisée sur les positions du matin. Nul doute que cela n'était que la première manche d'un long affrontement.
Revenir en haut Aller en bas
 
Aube Rouge - The Unit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» b-king rouge, peinture perso ORCA
» le KOP Rouge et Bleu
» gtv rouge
» A VENDRE 964 C2 ROUGE INDIEN 1992
» surentraînement: la zone rouge du sportif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
!!! Chuck Novice Team !!! :: Quartier Général :: Reportage-
Sauter vers: